Les après-midi récréatives

Premières initiatives

En 1992, 1993, nous avions une après-midi de récréation par semaine ; bien sûr on fêtait les anniversaires, bien sûr il y avait du muguet au premier mai, des repas de fête lors des fêtes, des chocolats à la Saint-Nicolas en attendant le père Noël qui passait lui aussi ; déjà il y avait des couronnes pour la fête des rois, des crêpes à la Chandeleur, une vraie fête de carnaval où chacun y allait de son déguisement et méritait bien ses cloches de Pâques.J'ai oublié le premier avril, mais les résidents ne l'oublient jamais, certains sont très forts.J'oubliais aussi les animations des grandes fêtes, avec des artistes, musiques de chambre ou chorales du pays, avec parfois la collaboration de d'organisations extérieures comme Télé -service.. etc Les cartes de voeux sont toujours belles et adressées à toutes les familles, chaque année.

Quatre après-midi récréatives par semaine

Petit à petit, les animations ont occupé quatre après-midi de la semaine.

Une salle climatisée fut construite à cet effet en 1995.



Le lundi : bricolage surtout, c'est comme cela que sont créés les déguisements de Carnaval ou des modules en forme d'oeufs ou de cloches pour Pâques.
Le mardi : activités physiques, ergothérapie en groupe, mise en forme.
Le mercredi : jeux de sociétés, chants, danses ...
Le jeudi ou le vendredi, rencontres intergénérationnelles avec les animatrices de l'A.S.B.L. « Ag' y sont », accompagnée d'une classe d'enfants une fois par mois, les mêmes enfants durant deux ans quand c'est possible.

Initiatives de résidents

Un projet de vie, c'est toute une ambiance de vie comme la vie quotidienne dans la cité ou dans le village : les récréations n'en sont qu'une facette de vie.

Un projet de vie, c'est aussi celui que l'on fait soi-même, avec d'autres. Les initiatives sont le fait de tous et pas seulement de la direction ou de quelques responsables. Comme dans un village, certains doivent pouvoir prendre des initiatives et essayer de les faire partager.

Les personnes âgées qui contribuent elles-mêmes au projet de vie, nous en connaissons aussi quelques heureuses initiatives :

Un groupe de poésie, dont nous joignons quelques textes.

Une chorale de résidents, « les Gais Pinsons du HOME SAINT-JEAN », qui a organisé son propre baptême, appelant la directrice comme marraine et le gestionnaire comme parrain. Les fleurs, les dragées, les boissons, tout y était.

Des groupes de discussions sur des sujets divers et l'actualité : la vie pendant et après les 2 guerres mondiales - le génocide du Rwanda - les relations humaines et même sur la vie au siècle prochain.

Il faut bien sûr susciter et encourager de telles initiatives.